La collecte de lait de vache est restée dynamique en novembre et décembre 2013, particulièrement dans le Grand Ouest, a indiqué mardi le ministère de l'Agriculture dans une nouvelle publication Agreste.

En novembre 2013, la collecte de lait de vache a progressé de 3,8 % par rapport au mois de novembre 2012. « La hausse du prix du lait amorcée depuis le début de l'été aura été un des moteurs de la reprise de la production (en novembre 2013, le prix du lait est supérieur de 55 €/1.000 litres par rapport à novembre 2012). La légère augmentation du cheptel de vaches laitières et la hausse de leur rendement contribuent également à cette relance de la collecte. »

« Les régions de l'Ouest sont toujours les plus dynamiques : +8,5 % dans les Pays de la Loire, +8,3 % en Bretagne et +6,7 % en Basse-Normandie. En cumul depuis le début de la campagne 2013-14, la collecte de lait de vache dépasse légèrement le niveau atteint lors de la campagne précédente (+0,7 %). »

« Selon les premières estimations de FranceAgriMer, la collecte de lait de vache resterait très dynamique en décembre 2013 : elle progresserait de +4,5 % par rapport à décembre 2012. Cependant, la collecte de lait de vache cumulée et corrigée de la matière grasse est toujours en retrait par rapport au quota national : le “déficit” estimé à la fin de décembre 2013 avoisine le million de tonnes, soit 5,2 % de la collecte nationale. »

« Dans les pays du nord de l'Union européenne, la hausse de la collecte de lait de vache est beaucoup plus dynamique. En octobre 2013, le prix du lait payé aux producteurs est très attractif : il atteint 398 €/1.000 litres en Allemagne et 435 €/1.000 litres aux Pays-Bas et en Irlande. Ainsi, la collecte progresse de 6 % aux Pays-Bas et de 5 % au Danemark au mois de novembre et la progression se stabilise à 3 % en Allemagne par rapport à l'an passé. »