Les Etats membres ont unanimement décidé, jeudi lors du comité de gestion sur le lait, de revendre sur le marché communautaire pratiquement tous les stocks d'intervention de beurre, selon un communiqué de Bruxelles. 6.091 tonnes vont ainsi être revendues au prix minimal (243,05 €/100 kg) à partir des stocks publics en Espagne (5.593 t), en République tchèque (420 t) et en Finlande (78 t).

Ces ventes sont dues à une situation de marché favorable, une bonne demande en Europe et à l'international, et sont également liées à la réduction des prix décidées lors de la réforme de la Pac en 2003, explique la Commission européennne

Des quantités minimes resteront stockées en Espagne, au Portugal, en Slovaquie et au Royaume-Uni. L'intervention va être fermée en Espagne et restera ouverte au Portugal.

L'Union européenne a commencé en 1964 à stocker du beurre à l'intervention. En 1986, le niveau le plus haut a été atteint, avec 1,28 million de tonnes mises en réserve.

Le mécanisme de l'intervention pour le beurre reste en vigueur si c'est nécessaire pour l'avenir, mais il y aura un «débat» sur son abandon ou sa pérennisation lors du «bilan de santé» de la Pac en 2008, sur la base d'un rapport sur le secteur laitier de l'UE à la fin de l'année, a précisé le porte-parole de la commissaire à l'Agriculture, Mariann Fischer Boel. Elle a également déjà annoncé qu'elle veut mettre fin au système des quotas laitiers après 2015.