Système U est prêt à payer le lait plus cher aux éleveurs laitiers qui demandent que la grande distribution répercute les hausses de charges auxquelles ils sont confrontés, a annoncé le PDG de l'enseigne, Serge Papin.

« On souhaite que le prix du lait payé aux producteurs augmente de 2 ou 3 centimes », a-t-il déclaré à l'AFP en expliquant qu'il demandait pour cela « des contrats tripartites entre les producteurs, les transformateurs et les distributeurs ».

« Il faudrait, qu'avec l'ensemble des distributeurs, nous nous mettions d'accord, pour passer ce type de contrats », a insisté M. Papin.

Aujourd'hui, la grande distribution passe des contrats avec les industriels pour acheter les produits laitiers et les industriels passent des contrats avec les éleveurs pour leur acheter le lait.

Des contrats bilatéraux qui ne permettent pas de répercuter les hausses des prix des matières premières de façon satisfaisante, selon M. Papin.

Système U se dit d'ailleurs prêt à étendre ce type de contractualisation à tous les secteurs de l'élevage.

Depuis le début du salon, le gouvernement explique qu'il est prêt à muscler la loi de modernisation de l'économie (LME) pour soutenir producteurs et transformateurs de lait dans leurs négociations avec la grande distribution.

Les éleveurs sont confrontés à la flambée des céréales et du soja qui a augmenté le prix de l'alimentation animale.

Pour les éleveurs laitiers, les coûts de production ont augmenté de 30 euros pour 1.000 litres en 2012, selon la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL).