Aux États-Unis, la production laitière est en progression continue depuis près de 40 mois. La consommation domestique reste soutenue, et la collecte devrait poursuivre son ascension.

Malgré des disparités selon les pays membres, la production laitière européenne est à son meilleur niveau depuis un an, encouragée par un cours du beurre élevé et un prix payé au producteur incitatif, explique la Rabobank.

Le climat humide enraye quelque peu le début de la collecte de 2017-2018 en Nouvelle-Zélande. Néanmoins, les conditions s’améliorent. Une importante production laitière est attendue cette année, encouragée par l’annonce d’augmentation du prix du lait payé aux producteurs par la coopérative Fonterra cet été.

En Australie, la production laitière renoue avec la croissance au troisième trimestre de 2017, après 21 mois consécutifs de déclin. Pour la campagne de 2017-2018, la collecte pourrait progresser de 2,5 %, encouragée par une meilleure rentabilité des élevages et des conditions climatiques plus favorables.

En Chine, d’importantes campagnes de promotion poussent la consommation de produits laitiers à la hausse. En parallèle, la production laitière est en berne, et les importations restent soutenues. La dynamique d’achats chinoise devrait se poursuivre en 2018.