La Confédération paysanne (CP) proteste contre la politique de prix de Lactalis sur les quatre premiers mois de l'année. En effet, la laiterie a mis en place un lissage des prix, avec des retenues de 15 € sur janvier et février, 30 € sur mars et 10 € sur avril. Ces montants seront redistribués de juillet à novembre.

« En cette période où les producteurs ont un besoin important de trésorerie pour les semis de printemps, certains vont donc être contraints d'emprunter à court terme auprès des banques, alors qu'eux-mêmes accordent un prêt à 0 % à leur laiterie, souligne le syndicat. Est-ce bien aux producteurs laitiers de servir de banquier à leur laiterie ? Le marché permet aujourd'hui de rémunérer correctement les producteurs. Il n'est donc pas question de jouer ainsi avec la répartition des marges dans la filière ! »

La CP tacle au passage les organisations de producteurs (OP, qui ont « accepté et validé » cette politique. « Nous sommes bien loin des objectifs affichés, dans le cadre de la contractualisation, d'équilibrer les relations entre producteurs et transformateurs. [...] Il est temps d'admettre l'inefficacité de ces OP. Seules des OP horizontales et par bassin seront à même de rétablir la juste place des producteurs dans les négociations. »