Le service de la statistique du ministère de l'Agriculture a annoncé lundi que la France se dirige vers une nouvelle sous-réalisation record de sa référence laitière pour la campagne 2009-2010. A la fin de janvier 2010, la collecte accusait un retard de 1,4 million de tonnes (hors réévaluation de 1 % du quota gelée par la France pour la campagne en cours).

En janvier, les livraisons ont reculé de 2,5 % par rapport à la même période en 2009. En perturbant le ramassage du lait, les conditions climatiques ont aggravé le déficit. Et les derniers sondages de FranceAgriMer montre que la collecte a continué à reculer au cours du mois de février 2010 (-1,6 %).

En cumul depuis le début d'avril 2009, le taux de matière grasse calculé recule lui aussi de 0,17 g/l par rapport à la fin de janvier 2009. Bilan, la collecte corrigée de la matière grasse est en retrait de 2,7 % par rapport à la même période de la campagne précédente.

Dans l'Union européenne, la situation est contrastée. L'Allemagne, où la collecte est dynamique et en progression, devrait atteindre son quota à la fin de la campagne. Au Danemark et aux Pays-Bas, les livraisons de lait s'alignent au niveau de leur référence respective. En Irlande et au Royaume-Uni, les sous-réalisations pourraient atteindre plus de 10 %.

E.R.