Les livraisons de lait ont baissé de plus de 2 % sur un an en juillet, alors qu'elles étaient encore en hausse en juin.

Ce retournement de tendance « va de pair avec le recul constant du nombre de vaches laitières depuis le début de l'année », indique le service de la statistique et de la prospective (SSP) du ministère de l'Agriculture dans une note de conjoncture parue vendredi.

En cumul du début de la campagne 2012-13 à la fin de juillet, la collecte de lait de vache reste toutefois supérieure de 1,2 % au niveau exceptionnel atteint en 2011, lors de la campagne précédente.

Les taux de matière grasse (39,69 g/l en juillet 2012) restent assez proches de ceux observés en juin et juillet 2011.

En août 2012, la collecte pourrait avoir baissé de près de 3 % sur un an, selon les premières estimations de FranceAgriMer, les fortes chaleurs enregistrées ayant compromis les disponibilités en herbe, rapporte la note.

La situation pourrait encore se dégrader au mois de septembre : « L'envolée du prix des céréales, qui pèse sur la marge des éleveurs, les contraint fortement aussi à réduire l'utilisation d'aliments composés », indique cette note ministérielle.

Par ailleurs, la collecte laitière marque le pas également dans l'Union européenne, mais les livraisons restent au-dessus de la moyenne des cinq dernières années.