Le prix du lait poursuit sa remontée progressive. Pour le mois de janvier, le prix de base varie de 312 à 327 €/1.000 litres selon les régions. Seule la région Charentes-Poitou ne l'a pas encore fixé, mais son Criel se réunira le 25 janvier 2011.

Selon les indicateurs publiés par l'interprofession laitière nationale, la recommandation de hausse du prix de base est de 32,63 €/1.000 l. C'est la somme de 23,63 € d'indice économique (calculé par trimestre) et de 9 € au titre du tunnel de prix avec l'Allemagne (calculé mois par mois).

En octobre, mois pris en compte pour le calcul du prix de janvier, le différentiel est de 19 €/1.000 l à l'avantage de l'Allemagne (327 € contre 308 € en France), soit 9 € au-delà de la fourchette de 10 € acceptée.

Ce calcul sera à reprendre chaque mois car, si l'indice économique est valable pour le trimestre, l'écart avec l'Allemagne est déterminé chaque mois, en se basant sur les prix trois mois plus tôt (écart en octobre 2010 pour le prix de janvier 2011).

A ce chiffre s'appliquent ensuite les grilles de saisonnalité décidées dans les interprofessions régionales. Ainsi, la Basse-Normandie et le Nord-Picardie-Ardennes retranchent 15 €/1.000 l, la Haute-Normandie soustrait 17,92 €/1.000 l, le Grand Est 16,62 €/1.000 l, le Rhône-Alpes 12 €/1.000 l, tandis que le Sud-Ouest ne retire que 2,66 €/1.000 l pour janvier.

Enfin, les entreprises appliquent aussi une flexibilité additionnelle (1), qui varie de 0 à 9 € selon leur mix-produit (part des produits industriels dans leurs fabrications).

_____ 

(1) 1 €/1.000 l déduit par tranche de 2,5 % de produits industriels (PI) dans le mix-produit, dans une fourchette de 20 à 40 % de PI. Soit 0 (PI inférieurs à 20 %) à 9 € (PI supérieurs à 40 %) déduits.

E.C.