La collecte de lait de vache en mars, dernier mois de la campagne laitière 2010-2011, a fortement augmenté par rapport à mars 2010, a indiqué jeudi le ministère de l'Agriculture. Selon son service de la statistique et de la prospective (SSP), elle a gagné 7,8 % sur un an.

Les éleveurs ont augmenté leur production suite à la hausse du prix du lait, « notamment en distribuant davantage de concentrés », ce qui a assuré une dynamique de collecte tout au long de la campagne.

Sur l'ensemble de la campagne laitière 2010/2011, la collecte de lait de vache corrigée de la matière grasse progresse de 5,2 % (+ 4,4 % sans correctif matière grasse) par rapport à la période précédente.

Cependant, le déficit par rapport au quota national devrait être supérieur à 1,1 million de tonnes pour la campagne 2010-2011, en tenant compte de l'augmentation de 2 % de la référence nationale pour la campagne qui vient de se terminer, relativise le ministère.

En avril 2011, selon les premières estimations de FranceAgriMer, la collecte progresserait de plus de 5 % par rapport à celle d'avril 2010, précise le SSP dans sa note de conjoncture.

Quant aux autres pays européens, si globalement les pays du Nord réalisent leurs quotas, ou font même mieux, les pays du sud de l'UE et ceux de l'Europe de l'Est, qui n'ont pas connu cette dynamique, enregistrent de fortes sous-réalisations.