Sept personnes suspectées de commercialiser du lait contaminé à la mélamine, une substance au centre de récents scandales en Chine, ont été arrêtées dans le nord du pays, a rapporté lundi la presse officielle.

Parmi les personnes arrêtées figure Wang Zhigang, un responsable de la laiterie Jinfulai, dans la province du Shanxi, a précisé le journal Procuratorate Daily.

Les enquêteurs ont établi que de la mélamine y avait été mélangée à du lait en poudre dont la date de péremption était dépassée, pour produire 26 tonnes de lait maternisé ensuite vendu dans les provinces du Hunan et du Henan (centre de la Chine).

La mélamine est une substance chimique toxique utilisée dans l'industrie qui simule un apport en protéines et permet aux industriels de tricher en ajoutant de l'eau au lait.

La Chine est régulièrement confrontée à des scandales alimentaires, concernant notamment du lait frelaté.

L'affaire la plus retentissante reste celle du lait contaminé à la mélamine qui, en 2008, avait provoqué la mort de six enfants et rendu malade 300.000 autres.

Vingt-et-une personnes avaient été jugées pour leur implication dans le trafic. Deux avaient été condamnées à mort et exécutées.

Ce scandale avait pris une tournure planétaire et entraîné à l'étranger des embargos durables sur les produits laitiers chinois.

La Chine a promis la semaine dernière une stricte application de la peine de mort pour les coupables des plus graves infractions à la sécurité alimentaire.