Lancée en 2013 avec l’appui de l’Inra et de l’Inria, la société BioEnTech emploie désormais une douzaine de personnes. BioEnTech a développé son expertise autour du monitoring des unités de méthanisation. Elle propose aujourd’hui plusieurs outils, comme le Ir-Scan, un capteur analytique infrarouge. Il caractérise la matière organique et lui confère « une carte d’identité biologique ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !