Au programme de la journée, un atelier sur le confort des animaux dans les bâtiments. Il n’est pas facile de maintenir une bonne ventilation été comme hiver, mais des astuces et des équipements existent.

Une étude a montré que la largeur et la surface disponibles par jeunes bovins n’avaient pas forcément d’impact sur la croissance des animaux. En effet, avec 28 cm ou 56 cm à l’auge et 3,4 à 2,1 m² par animal, les performances de croissance sont les mêmes.

Quelles que soient les cases, il n’y a pas eu d’affrontements entre les animaux. Aucune blessure ou hématome n’ont été observés. La hiérarchie se met en place sans heurt dans toutes les cases. Le groupe s’organise pour que tout le monde mange.

Des études sur des rations à base d’herbe et de luzerne dans les rations des jeunes bovins étaient aussi présentées. Ce sont souvent des mélanges composés d’une part plus importante de céréales qui sont donc d’autant plus intéressants quand le prix du blé est bas.

Deux autres ateliers ont donné lieu à des échanges fournis : (1) Engraissement et méthanisation : quelles complémentarités ?, (2) Maïs épi, maïs grain humide : quels intérêts pour l’engraissement des jeunes bovins ?

M.-F.M.