Dans une note de conjoncture, Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, indique qu’en mars 2020 le prix d’achat des intrants (mesuré par l’Ipampa pour les biens et services utilisés dans les consommations intermédiaires) a reculé de 1,2 % par rapport au mois précédent. En glissement annuel, il régresse même de 2,9 %.

Agreste explique cette baisse par rapport à mars 2019 en raison d’une diminution des prix de l’énergie et des lubrifiants (–13,9 %), des prix des aliments pour animaux (–1,6 %), ainsi que des prix des engrais et amendements (–6,4 %).

De plus, en mars dernier, le prix du gazole non routier, qui représente un peu plus de la moitié du poste de l’énergie et des lubrifiants de l’Ipampa, a reculé de 25,3 % en un an.

Plus de 5 % de progressions pour les aliments bovins et porcins

Du côté de la fabrication des aliments composés pour animaux de ferme, en mars 2020, avec un jour ouvré de plus qu’en 2019, la production augmente de 4,1 %.

Cette augmentation est principalement liée à la hausse des fabrications d’aliments pour bovins et porcins. Elles progressent respectivement de 5,3 % et de 5,7 %. La production d’aliments pour volailles progresse également de 2,3 %, après deux mois de baisse.

M.-A. B.