Selon la note d’Infos rapides du ministère de l’Agriculture publiée le 14 janvier 2022, en novembre 2021, la hausse du prix des intrants se poursuit. Ce dernier augmente de 1,8 % par rapport à octobre 2021. En glissement annuel, la hausse s’accélère, avec une augmentation de 18,9 % en novembre 2021 par rapport à novembre 2020, après 17,6 % en octobre et 12,7 % en septembre.

À lire aussi : Quatre agriculteurs sur dix témoignent de difficultés importantes (07/01/2022)

Évolution de l’Ipampa.

Les engrais en hausse de près de 80 % sur un an

Selon les chiffres du ministère de l’Agriculture, après avoir baissé entre février 2019 et septembre 2020, le prix des engrais et des amendements s’est fortement redressé ensuite : en novembre 2021, il atteint un niveau record, en hausse de 79,5 % par rapport à novembre 2020 (et de 5,8 % par rapport au mois précédent).

Retrouvez le prix des engrais sur Lafranceagricole.fr

C’est la conséquence de la poursuite des tensions sur le marché mondial des engrais, entre une demande soutenue et des disponibilités limitées chez les principaux exportateurs en lien avec la hausse du prix du gaz et des coûts du fret.

Le prix des engrais azotés simples augmente très fortement, de 122,1 % sur un an. Le prix de l’urée augmente de 140,5 % et celui de la solution azotée de 138,0 %. L’ammonitrate connaît une hausse plus modérée avec tout de même 116,6 % d’augmentation.

En novembre 2021 toujours, les livraisons d’engrais azotés auraient chuté de 28,8 % sur un an. Il s’agit de données provisoires susceptibles d’être corrigées comme l’ont été celles d’octobre, révisées à la hausse. En cumul depuis le début de la campagne, les livraisons auraient baissé de 20,6 %.

Le GNR augmente de 76,6 %

Le prix de l’énergie et des lubrifiants s’affiche également en très forte hausse (+39,1 % sur un an et +1,5 % sur un mois), dans un contexte de reprise économique mondiale.

Le prix du gazole non routier (GNR), qui représente un peu plus de la moitié du poste de l’énergie et des lubrifiants de l’Ipampa, augmente de 76,6 % sur un an.

La hausse du prix des aliments plus limitée

Selon le ministère de l’Agriculture, en novembre 2021, le prix des aliments pour animaux augmente de 2 % par rapport à octobre. Il reste nettement supérieur à celui de novembre 2020 (+13,5 %), en lien avec la hausse du prix des céréales et des oléagineux.

En particulier, le prix des aliments destinés aux porcins augmente sur un an de 16,1 %, celui des aliments pour volailles de 14,8 % et celui des aliments pour vaches laitières de 13 %.

Évolution du prix de l’achat des aliments composés pour animaux.
Renaud d’Hardivilliers