Xavier Beulin avait annoncé, la veille du Salon de l'agriculture, l'ouverture des interprofessions aux syndicats « minoritaires représentatifs ». Les associations spécialisées de la FNSEA qui siègent dans ces instances se sont réunies le 25 avril 2012 pour discuter des modalités de l'ouverture.

Un débat à huis clos, en interne et dans l'entre-deux-tours, pour éviter que le futur gouvernement ne dicte ses conditions.

Le Cniel (interprofession laitière) se donne jusqu'au 10 juillet 2012, date de son assemblée générale, pour procéder au « toilettage » de ses statuts.

Mais la FNPL a d'ores et déjà annoncé que la représentativité syndicale dépendrait des résultats des élections aux chambres d'agriculture. De quoi satisfaire l'une des revendications de la Confédération paysanne et de la Coordination rurale.

En revanche, elle maintient son souhait de voir les décisions prises à la majorité au sein du collège producteurs. Les « minoritaires » attendent surtout d'être associés aux discussions.

Lire également :

A.D.