La Confédération paysanne qui a participé à l'assemblée générale du Cniel (interprofession laitière), à l'invitation de son président Henri Brichart, affirme mercredi avoir reçu une « fin de non-recevoir » pour son entrée dans l'interprofession.

« Celui-ci, à notre demande maintes fois réitérée d'intégrer de plein droit le collège des producteurs du Cniel, a répondu une nouvelle fois par la négative », explique le syndicat dans un communiqué.

« Devant cette fin de non-recevoir qui renouvelle un mépris affiché pour tous les paysans qui ne se sentent pas représentés par le syndicat majoritaire, la Confédération paysanne réaffirme sa revendication d'avoir le droit d'entrer dans le collège des producteurs des interprofessions agricoles », déclare l'organisation syndicale.

La Confédération paysanne « poursuivra son travail pour formaliser des interprofessions pluralistes, démocratiques et qui travaillent véritablement dans l'intérêt des paysans, avec d'autres associations et syndicats ».