Quatre offres internet à haut débit à moins de 35 euros par mois, fonctionnant toutes via le satellite, ont été labellisées dans le cadre du programme « Haut débit pour tous », qui vise à réduire la fracture numérique, a annoncé jeudi le gouvernement dans un communiqué.

Ces offres, destinées plus particulièrement aux territoires sous-équipés, comme les zones rurales, s'inscrivent plus largement dans le cadre du plan « France numérique 2012 » du gouvernement, lancé en octobre 2008.

Ce dernier prévoyait que « chaque Français, où qu'il habite, bénéficier(ait) avant 2010 d'un droit d'accès à l'internet à haut débit à un tarif abordable, de l'ordre de 35 euros par mois, équipements d'accès inclus ».

Les offres labellisées sont celles de Nordnet (filiale de l'opérateur Orange/France Télécom), Vivéole, SHD (filiale de SFR) et Connection verte.

« Conformément au cahier des charges du label, ces offres sont accessibles sur tout le territoire métropolitain, coûtent moins de 35 euros par mois, permettent des débits descendants de plus de 2 mégabits par seconde et comprennent des frais d'accès au service inférieurs à 100 euros », ont rappelé le ministère de l'Aménagement du territoire et le secrétariat au Développement de l'économie numérique.

Les quatre offres s'appuient sur des technologies satellitaires, via SES Astra et Eutelsat.

« Environ 2 % des foyers n'ont, aujourd'hui, pas accès au haut débit filaire, que ce soit via l'ADSL ou le câble. Pour ces foyers, l'internet par satellite représente (...) une alternative intéressante », a souligné le gouvernement.

D'autres projets sont en cours pour améliorer la couverture en haut et en très haut débit de la France. Le gouvernement a notamment lancé, le 14 juin 2010, le programme national « Très haut débit », doté de 2 milliards d'euros, dont la moitié consacrée aux territoires les moins denses.