Un peu plus d'un quart (26 %) des agriculteurs interrogés n'étaient toujours pas connectés à internet en mars 2012, que se soit à titre individuel ou professionnel, contre près de 40 % en 2010, selon un sondage réalisé par ADquation et paru dans la revue Agrodistribution d'avril 2012.

15 % des interrogés seulement n'ont pas du tout d'ordinateur (-11 points par rapport à 2010).

Trois agriculteurs sur quatre (74 %) sont connectés à internet désormais, soit une progression de 15 points par rapport à 2010. « La progression du taux de connexion depuis 2010 est significative », indique l'institut de sondage.

Sans surprise, les agriculteurs de moins de 50 ans et ceux tenant des exploitations de plus de 100 ha sont les plus connectés (82 %).

Comparé à 2010, c'est l'utilisation professionnelle d'internet pour la consultation des cours et marchés qui progresse le plus, passant de la quatrième position à la première : en 2012, 32 % des agriculteurs en font cet usage, contre 21 % en 2010.

Suivent ensuite la gestion des troupeaux (31 %), la consultation des comptes bancaires (20 %), l'achat de matériels (19 %), la consultation de la météo (18 %) et la comptabilité (10 %).

La gestion du troupeau par internet est beaucoup citée chez les éleveurs (46 %), alors qu'en grandes cultures ce sont les cours et marchés (46 %) et la banque (25 %).

La consultation des actualités agricoles selon ce sondage serait en forte baisse (9 % en mars 2012 contre près de 26 % en mars 2010), passant de la deuxième à la septième place.

Cette enquête a été effectuée par téléphone du 7 au 9 mars 2012, auprès de 404 agriculteurs représentatifs à 94 % des exploitations de plus de 50 ha de SAU.

Lire également :