Le dispositif rénové à l'installation doit entrer en vigueur au 1er janvier 2015. Mais « rien n'est encore prêt », s'inquiète Joris Miachon, de la section des jeunes de la Coordination rurale (CR). En particulier en ce qui concerne les mesures liées à la régionalisation des aides.

« Certaines régions n'ont encore fait aucune réunion de pilotage, ajoute-t-il. Il y a des règles de modulation des aides qui ne sont toujours pas définies. Or les installations prévues à compter de 2015 sont toutes en cours d'élaboration, et nombreux sont les futurs agriculteurs qui sont aujourd'hui dans l'incertitude absolue sur l'issue de leur demande : quels montants de dotation au jeune agriculteur (DJA) peuvent-ils espérer ? Que doit contenir leur plan d'entreprise (PE) ? Quand pourront-ils s'installer ? »

Les jeunes de la CR regrettent encore « le flou » entourant l'organisation du point accueil installation, nouveau nom du point info installation (PII). A trois mois de l'échéance, ils demandent un report du nouveau dispositif. « Compte tenu de la situation actuelle, le ministère n'a que deux options : retarder la mise en oeuvre de ce nouveau dispositif ou tenir enfin compte des propositions de la CR en simplifiant au maximum (montant de DJA unique revalorisé uniquement en zone défavorisée, simplification du PE, réduction des préconisations du plan de professionnalisation personnalisé) », indiquent-ils dans un communiqué du 26 septembre 2014.

Alain Cardinaux