Les difficultés financières de la chambre d'agriculture de l'Ile-de-France pourraient la contraindre à « disparaître ».

« La chambre régionale d'agriculture de l'Ile-de-France a voté son budget pour 2015, lors de sa session du 18 décembre. Les éléments présentés ont amené ses membres à craindre l'impossibilité de poursuivre son activité en 2015 », alerte un communiqué diffusé le 23 décembre.

« Le premier élément évoqué concerne le budget en fort déficit, au point de consommer une partie importante de ses réserves. Le déficit annoncé est lié principalement à l'absence d'engagement de la part du conseil régional de l''Ile-de-France, malgré les demandes de la chambre régionale d'agriculture. Face à cette situation extrêmement préoccupante, les membres de la chambre d'agriculture ont amèrement regretté l'absence de représentation du conseil régional. Dans ce contexte, cette absence est une première bien navrante [...]. »

Réserves à sec

« Le deuxième élément concerne le prélèvement du fonds de roulement prévu à la loi de finances pour 2015 qui vient juste d'être votée, et qui atteint la chambre régionale d'agriculture, malgré sa fragilité. Participer au redressement de notre pays est une démarche citoyenne à laquelle la chambre d'Agriculture adhère ; cependant sa contribution, bien modeste au regard de l'océan du déficit national, sera suffisant pour aboutir à la disparition de la chambre régionale. »

« Ces deux actions conjointes vont donc prélever l'ensemble de ses réserves, au point de faire disparaître la chambre régionale d'agriculture. »

« Il faut rappeler que l'agriculture et la forêt gèrent 75 % du territoire régional. C'est donc l'accompagnement des missions en matière de développement, d'agroécologie et d'innovation, nécessaires à l'adaptation de l'agriculture et portées par les chambres d'agriculture, qui est lourdement remis en cause », conclut le communiqué.