« Comme on discuterait avec un voisin, là on discute avec un agriculteur. » Jérôme Regnault, céréalier et porte-parole d’« Ici la Terre », raconte à La France Agricole la démarche des 130 agricultrices et agriculteurs réunis dans ce collectif. Une volonté commune : répondre directement aux questions que se pose le grand public grâce à un numéro vert national.

Et l’annulation cette année du Salon international de l’agriculture a été l’occasion pour le collectif de lancer une nouvelle opération, en ouvrant le « numéro vert des agriculteurs » au 0805 382 382 dès le lundi 22 février 2021, vouée à durer dans le temps.

« Relier les Français aux agriculteurs »

L’idée du collectif est née en 2019. Jérôme, Fanny et Olivier, trois agriculteurs des Yvelines, ont été témoins de la montée de l’agribashing accompagnée parfois d’intrusions dans des exploitations et d’agressions de leurs collègues. Las d’entendre l’agriculture racontée par les médias, ils ont décidé qu’il était impératif d’inverser la tendance et que ce soient aux professionnels de raconter leur métier.

À lire aussi : Faute de plaintes, les attaques animalistes sont sous-estimées (18/02/2021)

En avril 2019, une cagnotte Leetchi a vu le jour pour financer le collectif qui a toujours mis un point d’honneur à ne pas dépendre de syndicats ou de personnes morales. Et c’est en septembre de la même année qu’« Ici la Terre » a été officiellement créée avec la mise en place d’un numéro vert national.

130 agriculteurs au bout du fil

« Le but premier est de relier les Français aux agriculteurs, qu’ils s’approprient notre métier, explique Jérôme Regnault. On a voulu rappeler que le professionnel du sujet est l’agriculteur. » Le principe est simple : n’importe qui peut composer le numéro vert pour poser toutes les questions qu’il souhaite sur le métier.

Au bout du fil, l’un des 130 agriculteurs apporte des réponses sur son expérience en toute transparence. « C’est un échange, c’est une vraie conversation. C’est assez feel good ! », poursuit-il.

En 2020, le collectif a reçu quelque 900 appels, soit une centaine d’heures de conversation. Quant aux sujets récurrents, « ils varient au fil de l’actualité : si une vidéo de L214 sort, on a des questions sur le bien-être animal, sinon c’est le glyphosate, ou le circuit court, etc. », détaille Jérôme Regnault.

Après le « Speed dating agricole », l’opération « Adopte un farmer »

L’année dernière, lors du Salon international de l’agriculture (Sia), le collectif a organisé un speed dating agricole. Quatre agricultrices ou agriculteurs étaient à une table et les passants avaient cinq minutes pour poser une question sur l’agriculture et obtenir une réponse. « Une opération qui a bien fonctionné », précise le porte-parole.

Cette année, avec l’annulation du Sia liée à la crise sanitaire du Covid-19, « Ici la Terre » a voulu rebondir face à la recrudescence des appels. L’opération « Ayez un agriculteur dans votre répertoire » a été lancée dès le 22 février 2021, date à laquelle le Sia aurait dû débuter.

Cette fois-ci, au lieu d’appeler le numéro vert national et de parler à tel ou tel agriculteur, la personne choisit son interlocuteur, en fait son référent et l’enregistre dans son répertoire. « C’est un peu Adopte un farmer », plaisante Jérôme Regnault. Une opération qui ne compte pas s’arrêter d’ici à deux semaines, mais compléter l’offre du numéro vert.

« Nous sommes tous bénévoles. Nous représentons toutes les branches de l’agriculture. Nous accordons notre temps aux Français et on leur demande de venir à nous, résume Jérôme Regnault, qui affirme que si l’agriculture française n’est pas parfaite, elle est au moins sincère. »

Oriane Dieulot