Dans le cadre de la loi de finances pour 2011, l'Assemblée nationale a adopté en première lecture un amendement autorisant l'emploi des huiles végétales pures (HVP) dans les transports en commun. Le Sénat examinera le texte à la mi-novembre.

Il s'agit d'un espoir et d'un progrès pour l'Institut français des HVP. Aujourd'hui encore, l'usage de ce biocarburant n'est autorisé que pour les flottes captives de collectivités territoriales transportant du matériel. Quelques collectivités du Sud-Ouest alimentent ainsi des bennes à ordures.

L'amendement I 551 ajouterait les transports de personnes à la liste des véhicules autorisés à rouler à l'HVP. Il rendrait possible l'utilisation d'HVP pour tous les modes de gestion des flottes, en régie comme dans le cadre d'une délégation de service public. Voilà qui pourrait mettre de l'huile dans les rouages de la filière.

N.L.