La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et son homologue du Conseil européen, Charles Michel, ont signé le mercredi 30 décembre 2020 au matin, l’accord commercial post-Brexit conclu avec Londres le 24 décembre 2020 pour encadrer la rupture historique.

À lire aussi : Pas de droit de douane après le Brexit, mais des contrôles (29/12/2020)

« Il est temps désormais de laisser le Brexit derrière nous »

Lors d’une brève cérémonie à Bruxelles, devant des drapeaux européens, les deux dirigeants, souriants, ont signé ces textes devant les caméras et les photographes.

« Cela a été un long chemin. Il est temps désormais de laisser le Brexit derrière nous. Notre avenir se construit en Europe », a commenté la cheffe de l’exécutif européen sur Twitter. Charles Michel a salué « un accord juste et équilibré » et s’est félicité de « l’unité sans précédent » démontrée par les Vingt-Sept dans les négociations.

« Cela a été un long chemin. Il est temps désormais de laisser le Brexit derrière nous. Notre avenir se construit en Europe », a commenté la cheffe de l’exécutif européen sur Twitter. Charles Michel a salué « un accord juste et équilibré » et s’est félicité de « l’unité sans précédent » démontrée par les Vingt-Sept dans les négociations.

Les députés britanniques approuvent le texte

Le texte de 1 246 pages, conclu à la veille de Noël pour éviter le chaos d’un « no deal », doit également être signé dans la journée par Boris Johnson Les députés britanniques ont approuvé cet accord à une écrasante majorité mercredi 30 décembre 2020 après midi.. Le texte, qui permet d’éviter la brusque introduction de barrières douanières, a été voté à 521 voix pour et 73 contre en deuxième et troisième lectures. Il doit être débattu dans l’après-midi par les Lords, les membres de la chambre haute du Parlement, avant d’être promulgué par la reine Elizabeth II pour une application jeudi à 23H00 heure locale.

À lire aussi : Royaume-Uni : pour les agriculteurs, « l’important est de limiter les dégâts » du Brexit (29/12/2020)

AFP