Pressés par la récession économique causée par le Covid-19, les députés ukrainiens ont décidé dans la nuit du 30 au 31 mars 2020 de la libéralisation du marché foncier agricole à partir du 1er juillet 2021. La levée d’un moratoire sur le négoce de la terre, un des critères d’aide du FMI, a été très critiquée. Le projet initial a été largement...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !