« Ne pas pénaliser les entreprises agricoles »

L’amendement a été déposé par Catherine Fabre, députée de la Gironde sous les couleurs de la République en marche. Le nouveau dispositif de financement de la formation prévu initialement par le projet de loi pénalisait, selon elle, « les entreprises agricoles par une augmentation des prélèvements obligatoires ».

Alexis Marcotte