Réuni pour son 55e congrès annuel au Havre depuis le 29 mai 2022, le syndicat Jeunes Agriculteurs a présenté ce 1er juin son nouveau conseil d’administration et bureau. Arnaud Gaillot est élu à la présidence du syndicat et succède à Samuel Vandaele.

Un éleveur du Doubs à la tête du syndicat

Âgé de 35 ans, Arnaud Gaillot est éleveur de vaches laitières dans le Doubs dont le lait sert à la production de comté et de morbier. Il commence son parcours syndical en étant élu président de canton en 2012 avant de venir secrétaire général de son département en 2014 et de sa région en 2016. Il accède au secrétariat général du syndicat au niveau national en 2019.

Une fonction qu’occupera désormais Pierrick Horel, âgé de 32 ans, éleveur bovin dans les Alpes-de-Haute-Provence et qui était jusque-là secrétaire général adjoint.

[#CongrèsJA - Jour 3] Accueil par @vandaele_sa ovationné puis présentation du nouveau bureau par @pitivier76560 : @gaillot_arnaud élu président ! @HorelPierrick élu secrétaire général !
Retrouvez tous les membres du bureau applaudis chaleureusement par le public pic.twitter.com/14J2cUMrKu

— Jeunes Agriculteurs (@JeunesAgri) June 1, 2022

La nouvelle loi d’orientation dans le viseur

Après avoir été félicité par Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, qui a rappelé à la tribune les sujets sur lesquels les deux syndicats allaient continuer à s’engager, Arnaud Gaillot a insisté sur un dossier en particulier : le renouvellement des générations.

« Des annonces nous en attendons beaucoup durant ce quinquennat. Le monde agricole en France et en Europe fait face à un défi démographique inédit, a rappelé le nouveau président de JA dans un discours adressé au ministre de l’Agriculture. Il faudra attirer des jeunes et des moins jeunes pour certains loin d’être prédestinés à une carrière d’agriculteur, les former, les accompagner dans leurs projets d’installation sur des terres que nous devons préserver pour remplacer les 200 000 agriculteurs qui transmettront leur exploitation d’ici à 5 ans ».

Durant la campagne pour la présidentielle, Emmanuel Macron a promis le vote d’une loi d’orientation et d’avenir qui aurait pour objectif d’installer 20 000 jeunes par an tout en rénovant l’enseignement et la formation agricole, ainsi que les outils de régulation du foncier. Selon les chiffres du dernier recensement agricole, 58 % des chefs d’exploitation avaient cinquante ans en 2020.

Aucun calendrier, ni méthode de travail autour de ce projet de loi n’a été présenté à JA qui espère que les débats avec la profession agricole s’ouvriront au lendemain des élections législatives.

Premiers échanges avec Marc Fesneau

Participant au conseil des ministres ce 1er juin, Marc Fesneau n’a pu se déplacer devant les congressistes en séance publique. Il a félicité en vidéo enregistrée l’élection d’Arnaud Gaillot.

La veille, le ministre de l’Agriculture avait fait le déplacement au Havre où il a notamment échangé avec les dirigeants de JA lors d’un repas. Marc Fesneau a ainsi pu poursuivre ses premiers échanges avec les syndicats agricoles depuis sa nomination le 20 mai rue de Varennes.

Au #CongrèsJA depuis le Havre

Avec les @JeunesAgri, nous partageons l’objectif de la souveraineté alimentaire conquise par un dialogue constructif et des solutions concrètes. Innovation, formation, transmission aux plus jeunes… tant de sujets où nous devons avancer ensemble. pic.twitter.com/1izKJYhl9w

— Marc Fesneau (@MFesneau) May 31, 2022

Alors qu’il avait déjà rencontré la FNSEA, la Coordination rurale et le Modef, Marc Fesneau accueillait en fin de journée ce 1er juin, Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération paysanne.

Alexis Marcotte