Dans un communiqué du 2 mai 2019, la Coordination rurale (CR) conteste les propos d’Emmanuel Macron, qui promet une retraite minimale de 1 000 € par mois uniquement pour les départs à compter de 2020 et aux carrières complètes. Mais rien pour les retraités actuels. Le syndicat trouve « inacceptable » la décision du chef de l’État : « Je ne peux pas dire à tous ceux qui n’ont pas cotisé ou insuffisamment, qu’on va corriger les situations passées », avait-il précisé.

Les agriculteurs ont baissé le coût de l’alimentation

Pour la CR, c’est mal remercier le 1,3 million de retraités agricoles qui « ont cotisé toute une vie en travaillant sans compter, et ce pour l’intérêt commun, celui de nourrir la population. Il est indécent de prétendre que les agriculteurs, qui ont permis d’abaisser de deux tiers le coût de la part alimentaire dans le budget des ménages, ne peuvent prétendre à une retraite en adéquation avec les services rendus. »

La CR rejoint ici les protestations de la FNSEA et de la Confédération paysanne.

S.B.