La loi relevant le minimum de pension de retraite agricole de 75 à 85 % du Smic net, soit 1 025 euros par mois (pour une carrière complète de chef d’exploitation), a été votée en juin 2020, avec une entrée en vigueur au 1er janvier 2022 « au plus tard ». Huit mois après le vote de la loi, les 200 000 retraités qui attendent ce coup de pouce de 110 € par mois en moyenne, réclament sa mise en œuvre au plus vite.

En réponse à un sénateur

Interrogé sur cette échéance par le sénateur de la Dordogne, Serge Mérillou, lors des questions au gouvermenent du 10 février 2021, le ministre de l’Agriculture répond : « La loi est très claire. Il faut que la réforme soit mise en oeuvre au plus tard le 1er janvier 2022. Nous serons prêts. Et notre objectif, avec Élisabeth Borne, ministre du Travail, c’est d’avancer ce calendrier. » Julien Denormandie n’a toutefois pas précisé de date.

> À lire aussi : Retraites agricoles, une revalorisation qui se fait attendre (19/11/2020)

Aurore Cœuru