La transmission, l’oubliée de la loi de finances

« Notre rencontre avec Emmanuel Macron a été l’occasion de lui rappeler l’enjeu que représente la transmission des exploitations agricoles », relate Jérémy Decerle, président de JA, qui constate « que le sujet a été oublié de la loi de finances pour 2019 ». Si le président de la République s’est montré, selon lui, « attentif à leurs propos », le syndicat attend maintenant des mesures concrètes. « Nous ne lâcherons rien. »

Rendre le métier attractif

Le renouvellement des générations en agriculture occupe une place prédominante dans les combats du syndicat, alors que 20 % des exploitants agricoles ont moins de 40 ans. Depuis plusieurs années, JA organise une semaine réservée à cette thématique. Elle a débuté le 11 février et s’achèvera le 18 février 2019. Pour cette huitième édition, le syndicat a voulu mettre en avant le métier d’agriculteur, loin des clichés, à travers une websérie de trois épisodes. Le but : rendre le métier attractif

Une problématique à l’échelle européenne

Le renouvellement des générations ne préoccupe pas seulement les jeunes Français. Le Conseil européen des jeunes agriculteurs (Ceja) s’inquiète également de cette problématique. S’il reconnaît avoir reçu un soutien oral sur le sujet lors des négociations pour la réforme de la Pac, il souhaite des « mesures ambitieuses » « L’avenir de l’agriculture doit passer par la perception d’un revenu décent », a déclaré son président, le Belge Jannes Maes.

Bertille Quantinet