Le jeudi 23 juillet 2020, à l’issue d’un nouveau cycle de négociations à Londres, David Frost, le négociateur britannique aux discussions sur un accord commercial post-Brexit avec l’Union européenne a déploré jeudi 23 juillet 2020 qu’aucun accord ne puisse être trouvé avant la fin de juillet, comme l’avait espéré le Premier ministre Boris Johnson. « Malheureusement, il est clair que nous ne conclurons pas en juillet + l’accord préliminaire sur les principes sous-tendant un accord + que nous avions posé comme objectif » dans les discussions, précise David Frost dans ce communiqué.

Encore des points de friction

De son côté, Michel Barnier, le négociateur européen, a également jugé « peu probable » à ce stade que les 27 et le Royaume-Uni parviennent à un accord commercial dans le cadre des négociations sur leur relation post-Brexit.

Michel Barnier a souligné que « peu de progrès » ont été effectués sur deux sujets cruciaux : les conditions de concurrence équitable et la pêche. Il estime que la position du Royaume-Uni sur ces questions rend la conclusion « d’un accord commercial peu probable », a-t-il.

> À lire aussi : Les divergences sur les relations post-Brexit persistent (02/07/2020)

AFP.