Après avoir confié aux Régions, en 2015, la gestion (partielle) du second pilier de la Pac, l’heure serait plutôt à une recentralisation. Pour la future Pac, l’État a en effet prévu de reprendre la main sur toutes les mesures surfaciques — incluant donc les aides à la bio et les Maec (Mesures agroenvironnementales et climatiques), actuellement gérées par les Régions. Sauf en Bretagne ? C’est ce...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
17%

Vous avez parcouru 17% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !