Appelant à manifester le jeudi 16 janvier 2020 avec les syndicats de salariés au sujet de la réforme des retraites, le Modef a fait part de ses revendications, dans un communiqué publié la veille, le 15 janvier 2020. Le syndicat agricole demande notamment « une retraite de base agricole à hauteur du Smic, soit aujourd’hui environ 1 200 euros net par mois ».

À lire aussi : Les retraités agricoles doivent-ils s’attendre à « un geste » du gouvernement ? (09/01/2020)

Une « promesse misérable »

Le syndicat se positionne ainsi contre la réforme des retraites envisagée par le gouvernement et affirme que « l’actuel projet prôné par le gouvernement est loin de faire l’unanimité chez les petits et moyens exploitants agricoles ».

Et de poursuivre : « 1 000 euros de pension de base ne viendraient même pas répondre aux attentes des retraités agricoles actuels. Et quand bien même cette promesse misérable serait satisfaisante, elle ne s’appliquerait qu’en 2025, ne solutionnant rien pour ces générations. Comment se satisfaire d’un montant de base déjà inférieur au seuil de pauvreté qui servira de référence dans 5 ou 7 ans ? » fait-il valoir.

À lire aussi : Pénibilité, la Coordination rurale défend une retraite anticipée (13/01/2020)

Aurore Cœuru