Les ministres de l’Environnement des 27, réunis en conseil le 23 octobre 2020, ont adopté des conclusions sur la biodiversité mais n’ont pas validé la proposition de la Commission européenne visant à relever l’objectif intermédiaire de réduction des gaz à effet de serre de l’Union européenne à l’horizon de 2030.

La Commission avait proposé en septembre de porter les efforts de réduction de gaz à effet de serre à 55 % dès 2030 (sa proposition initiale était de 40 %). Le Parlement européen avait même récemment proposé de relever cet objectif à 60 %. Le Conseil demande que la Commission européenne s’engage à fournir des rapports intermédiaires après chaque bilan mondial en lien avec l’accord de Paris.

L’objectif de 2050 maintenu

Les États ont, en revanche, confirmé à nouveau l’objectif de neutralité climatique pour l’Union européenne en 2050. Ce qui pose une question. Selon de nombreux experts, la neutralité climatique en 2050 ne pourra être atteinte que si l’objectif de réduction des gaz à effet de serre pour 2030 est renforcé.

Le Conseil doit revenir sur le sujet lors de sa réunion de décembre et proposer un nouvel objectif pour 2030.

À lire aussi : Réchauffement climatique : Bruxelles veut une agriculture neutre en carbone dès 2030 (17/09/2020).

Marie Salset