Le nombre de bénéficiaires du RSA a diminué de 0,9 % entre juillet 2017 et juillet 2018 et celui des bénéficiaires de la prime d’activité de 4,3 %, selon la MSA. Depuis la fin de 2016, c’est la première fois que le nombre de bénéficiaires de ces deux aides sociales diminue significativement.

Sur les 25 610 foyers bénéficiaires du RSA en juillet 2018, 9 350 sont des foyers d’agriculteurs, soit 0,6 % de moins qu’en juillet 2017, et 16 260 des foyers de salariés agricoles, soit une baisse de 1,1 % sur la même période.

Baisse plus forte pour la prime d’activité

En juillet 2018, le nombre de foyers bénéficiaires de la prime d’activité est de 94 650. 31 470 foyers sont des familles d’exploitants agricoles, soit 8,5 % de moins qu’en juillet 2017. Et 63 180 foyers de salariés agricoles ont bénéficié de la prime d’activité, soit 2,0 % de moins qu’en juillet 2017.

À partir des primes versées en août 2018, le montant forfaitaire mensuel de la prime d’activité applicable à un foyer composé d’une seule personne a été revalorisé de 20 €, à 551,51 €. Cet indicateur ne correspond pas au montant versé au bénéficiaire. Il sert de base au calcul de la prime d’activité qui prend en compte les revenus du foyer. En mars 2018, le montant moyen de la prime d’activité versée à un agriculteur était de 166 € par mois.

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 prévoit également une nouvelle revalorisation de la prime d’activité. Elle serait de 20 € pour les foyers ayant un revenu au niveau du Smic et dégressive au-delà d’un Smic.

Les droits au RSA ou à la prime d’activité sont réexaminés tous les trimestres. Les demandeurs doivent donc renouveler leur déclaration de ressources auprès de la MSA tous les trois mois, pour mettre à jour leur dossier.

Marie Salset