Après la conférence des MFR et de l’association Ruralité-Environnement-Développement (RED), c’est au tour du réseau Familles rurales d’imposer le sujet de la ruralité dans la campagne présidentielle. Faisant suite à une grande « consultation numérique » réalisée d’octobre 2016 à janvier 2017 (1), l’association de consommateurs a élaboré dix propositions qu’elle soumet aujourd’hui aux candidats . Ses espoirs : « faire changer le regard » sur les territoires ruraux, « mettre en avant leur potentiel » et « préparer l’avenir des familles » qui y vivent. Voici ses pistes de réflexions :

Sur la vie dans les territoires ruraux :

  • Pousser le déploiement prioritaire de la fibre et de la 5G dans les zones rurales.
  • Lancer un plan télétravail pour permettre aux Français de travailler dans leur territoire.
  • Mettre en place un socle minimum universel de services au public (santé, éducation, transport, numérique), en recherchant des solutions innovantes pour renforcer l’accès à ces services.
  • Miser sur la qualité de vie et la transition énergétique : développement des circuits courts, renforcement de l’aménagement du territoire par un plan d’investissements écologiques, expérimentation de « campagnes intelligentes », sur le modèle des « villes intelligentes » ou « villes connectées ».

Sur la politique de la famille :

  • Fusionner le quotient familial et les allocations familiales pour créer une allocation familiale universelle versée dès le premier enfant, tout en maintenant les autres prestations sous conditions de ressources.
  • Prévoir une allocation de 450 € en moyenne pour l’ensemble des jeunes qui ont dû quitter le domicile familial pour suivre leur formation.
  • Garantir une sécurité sociale à 100 % pour les jeunes, avec affiliation automatique à la caisse primaire d’assurance maladie.

Sur l’engagement des citoyens et le rôle des associations :

  • Remplacer la journée d’appel à la défense par une semaine de « parcours citoyen » pour tous les jeunes avant leurs 18 ans.
  • Prendre en compte l’activité bénévole pour les responsables associatifs dans le calcul des trimestres de retraite.
  • Créer avec une « ingénierie de la participation » au niveau local, gérée par les collectivités, pour favoriser l’initiative citoyenne.

Alain Cardinaux

(1) résultats consultables sur www.presidentielle.famillesrurales.org.