La commission de l’agriculture du Parlement européen a adopté ce mardi 13 octobre 2020 le rapport de l’Italien Paolo De Castro sur le fonds du plan de relance pour le secteur agricole. Les quelque 8 milliards d’euros qui viendront abonder le second pilier de la Pac au titre du fond de relance devaient initialement être disponibles à partir de l’entrée en vigueur de la nouvelle Pac. Par 46 voix pour, zéro contre et deux abstentions, les eurodéputés ont voté pour que les agriculteurs européens puissent en bénéficier dès la période de transition : 30 % en 2021 et 70 % en 2022.

Des financements ciblés

Les eurodéputés souhaitent aussi que 37 % de ces fonds soient consacrés à des mesures favorables à l’environnement et au climat, et que 55 % soient consacrés au soutien aux jeunes agriculteurs et aux investissements d’avenir (modernisation, sécurité, énergies renouvelables, etc.). Ils ont également amendé la proposition de Bruxelles pour augmenter le taux de cofinancement européen, jusqu’à 90 % pour certaines mesures.

Le texte adopté faisant office de mandat de négociation, les discussions vont pouvoir s’engager sur cette base avec le Conseil.

Bérengère Lafeuille