Le plan de relance consacre au total 110 millions d’euros d’aides « pour soutenir les projets locaux permettant l’accès de tous à des produits frais et de qualité », rappelle le ministère de l’Agriculture. Deux dispositifs sont désormais ouverts.

30 millions d’euros pour l’alimentation locale et solidaire

Cette mesure vise, entre autres, à soutenir les producteurs ayant des démarches collectives de structuration de l’approvisionnement en produits locaux et de qualité (investissements de conditionnement, stockage, transport).

Les projets soutenus devront être engagés en faveur des citoyens les plus modestes et isolés. Un budget de 24 millions d’euros est réservé aux projets locaux. Les autres 6 millions d’euros seront consacrés à des projets de grande envergure (régionaux ou nationaux).

80 millions d’euros pour les projets alimentaires territoriaux (PAT)

Plus de 200 PAT ont été créés en six ans et l’objectif est que chaque département puisse avoir au moins un PAT, indique le ministère de l’Agriculture. Les PAT labellisés ou en cours de labellisation pourront postuler pour financer leurs projets et développer par exemple des légumeries sur leurs territoires, renforcer l’animation de leur réseau, etc.

> À lire aussi : Plan de relance, les aides que vous pouvez demander (14/01/2021)

Sophie Bergot