Durant le confinement mis en place à cause du coronavirus, « les Français se montrent soucieux du sort des agriculteurs et regrettent qu’ils ne soient pas davantage soutenus pendant cette crise sanitaire ». C’est ce que révèle un sondage mené par OpinionWay pour Max Haveelaar sur les habitudes de consommation des Français pendant le confinement.

L’étude réalisée pour Max Havelaar montre que si 66 % des interrogés estiment que « les agriculteurs sont suffisamment soutenus par les Français », seuls 51 % d’entre eux jugent qu’ils « sont suffisamment valorisés », contre 46 % qui pensent qu’ils ne sont pas suffisamment valorisés.

Des exploitants agricoles pas assez rémunérés

51 % des sondés pensent que les distributeurs ne soutiennent pas suffisamment les agriculteurs. Ils sont aussi 56 % à considérer que les pouvoirs publics non plus ne soutiennent pas assez les exploitants agricoles. Cette étude démontre également que « deux tiers des Français considèrent que les agriculteurs ne sont pas suffisamment rémunérés (66 %) ».

Blaise Desbordes, directeur général de Max Haveelaar, rappelle ainsi que « le juste prix aux agriculteurs et producteurs » est « la première motivation des Français à consommer responsable ». Il estime donc que « les Français interrogés ne créditent visiblement pas les États-généraux de l’alimentation et la loi Egalim d’avoir changé la donne en la matière ».

45 % des sondés privilégient les produits locaux

Les Français ont également été interrogés sur la manière dont ils choisissent les aliments qu’ils consomment pendant cette période de crise liée au Covid-19. Ainsi, si 35 % d’entre eux affirment « choisir selon la disponibilité, les deux tiers font le choix de produits responsables à l’occasion du confinement ».

Les sondés « sont nombreux à privilégier » les produits locaux ou de leur région (45 %), les produits made in France (39 %), les produits bio (29 %), des produits à la fois bio et issus du commerce équitable (14 %), ou simplement issus du commerce équitable (10 %) ». « La préférence responsable et équitable des Français se maintient bien dans la crise, c’est une bonne nouvelle », se félicite Blaise Desbordes.

Marie-Astrid Batut