Après les vœux présidentiels sur les futures orientations de la Pac, le Modef monte au front. « La Pac 2020-2025 s’oriente vers le modèle américain le Farm Bill en augmentant la production afin d’exporter, dénonce le syndicat, dans un communiqué du 29 janvier 2018. Les Américains ont mis en place une nouvelle politique qui sécurise le revenu du producteur au plan économique par le système assurantiel privé. Le Modef refuse ce modèle car les assurances privées ne vont pas permettre de gérer la volatilité des marchés et les aléas climatiques. »

Pour le syndicat, la priorité est aux outils de régulation et à la « maîtrise des prix de production et des importations », afin de favoriser « une agriculture paysanne de proximité ». Parmi les pistes évoquées : le maintien du budget en maintenant les deux piliers à l’identique, un plafonnement obligatoire des paiements directs, un soutien accru aux exploitations familiales, notamment par une augmentation de l’enveloppe nationale à 30 % du paiement redistributif, une convergence des aides à 100 % pour éviter les disparités entre agriculteurs, une augmentation de l’enveloppe des aides couplées en faveur de l’élevage et des productions fruitières et légumières de 15 à 20 % du budget du premier pilier…