Faisant suite à l’entrée en vigueur du volet agricole du règlement omnibus, un décret publié le 25 septembre 2018 modifie la base de calcul du paiement des aides spécifiques aux jeunes agriculteurs, dans le cadre de la politique agricole commune (Pac).

Plus de souplesse pour l’État

Les jeunes agriculteurs bénéficient d’aides supplémentaires dans le cadre de la Pac. Leur montant était jusqu’à présent le résultat de la multiplication du nombre de DPB activés par jeune agriculteur (34 au maximum), par 25 % du paiement national moyen par hectare.

À compter de la campagne de 2018, ce taux est modifié. L’État peut choisir de déterminer le calcul de ces aides spécifiques, grâce à un taux situé entre 25 % et 50 % du montant du paiement national moyen par hectare.

B. Quantinet