La secrétaire d’État a également annoncé ce 4 avril 2019 que 6 000 contrôles de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ont été prévus. « À ce stade, 1 300 ont déjà eu lieu, a-t-elle précisé, avant d’ajouter que « des comportements condamnables sont toujours à déplorer » et d’assurer que « tous les manquements seront sanctionnés ».

« Tentatives de contournement »

« On a pu constater parfois que les dispositifs sur l’encadrement des promotions ne sont pas respectés, a avancé la secrétaire d’État. Des tentatives de contournement ont été observées. » Agnès Pannier-Runacher a notamment fait référence aux distributeurs qui ont augmenté les avantages de leur carte fidélité pour contrebalancer la hausse des prix dans leurs rayons. En somme et comme l’a rapporté la secrétaire d’État, la guerre n’a pas encore été enrayée.

Alexis Marcotte