Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les agriculteurs « sèmeront, planteront, et récolteront »

réservé aux abonnés

Malgré le coronavirus - Les agriculteurs « sèmeront, planteront, et récolteront »
Le ministre de l’Agriculture a assuré qu’il n’y avait pas de risque de pénurie alimentaire. © CNews.

Didier Guillaume assure que les Français pourront continuer à s’alimenter sereinement malgré l’épidémie de coronavirus. Il a confirmé que les agriculteurs français et les entreprises agroalimentaires allaient continuer de travailler pour garantir les approvisionnements.

« Les Françaises et les Français pourront s’alimenter sans problème, a assuré Didier Guillaume, le ministre de l’Agriculture, le 16 mars 2020 alors qu’il était l’invité politique de la matinale de CNEWS. Il n’y aura pas de problème d’approvisionnement, pas de pénurie », a-t-il ajouté pour rassurer les Français qui s’inquiètent en raison de l’épidémie de coronavirus.

Il a aussi précisé que les commerces alimentaires restent ouverts. Il a donc appelé les Français à être responsable en n’allant pas acheter « 5 kg de pâtes et 10 litres d’huile ».

> À lire aussi : Souveraineté alimentaire, Emmanuel Macron veut des décisions de rupture (13/03/2020)

Les approvisionnements alimentaires seront assurés

Interrogé sur la possibilité de mise en place prochaine de mesures de confinement pour atténuer l’épidémie il n’a pas donné plus de précisions. Le ministre de l’Agriculture a toutefois appelé là aussi les Français à se montrer responsables et à respecter les mesures barrières pour enrayer la propagation du coronavirus.

Les agriculteurs français vont continuer de produireDidier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

Emmanuel Macron doit s’exprimer ce 16 mars 2020 à 20 heures afin d’annoncer de nouvelles mesures de lutte contre l’épidémie de coronavirus Covid-19. « Les agriculteurs français vont continuer de produire. Quelle que soit la décision qui sera prise les agriculteurs sèmeront et récolteront », a précisé Didier Guillaume, pour se montrer rassurant. Il a complété ses propos en signifiant que les maraîchers et les arboriculteurs continuaient aussi à travailler.

« Les entreprises agroalimentaires vont être capables de transformer les produits agricoles pour nous nourrir, il n’y aura pas de problème, pas la peine de faire des stocks, a-t-il précisé. Ce n’est pas de la langue de bois, pas de la propagande, nos concitoyens pourront continuer à s’alimenter sereinement. »

Marie-Astrid Batut

L’enseignement agricole assuré à distance

Lors de son intervention sur CNews le 16 mars 2020, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, a apporté des précisions sur le fonctionnement des lycées agricoles et des grandes écoles alors que les élèves sont invités à rester chez eux.

Il a expliqué que « pour le moment », seul le personnel nécessaire au bon fonctionnement de ces établissements se rendraient sur leur lieu de travail, les autres doivent télétravailler. Il a ajouté que la continuité de l’enseignement serait assurée grâce à Eduter, le « Cned (Centre national d’enseignement à distance) de l’enseignement agricole ».

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités


Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !