La réflexion a été lancée à l’hiver 2016 à la suite de ce constat : la Loire-Atlantique enregistre 8 000 chefs d’exploitation. Entre 2017 et 2024, 4 000 partiront à la retraite. « Ce qui fait environ 500 exploitations à transmettre et à céder par an », explique Alexis Roptin, de Jeunes Agriculteurs de la Loire-Atlantique (JA44). Le département compte 200 installations aidées et non aidées par an. Bref, « ça fait un delta de 300 », poursuit-il en marge de la session annuelle du syndicat consacrée au renouvellement des générations en agriculture (RGA 2018), organisée à Sète du 30 janvier au 1er février 2018.

Une formation sur quatre jours

« Nous avons un souci évident, poursuit-il. Pourtant, les outils existent déjà dans le département : des actions de sensibilisation, de repérage, il y a même des farm-datings qui consistent à faire se rencontrer des cédants et des porteurs de projets. Mais il n’y a pas d’accompagnement global, avec un parcours tenant compte de tous les thèmes liés à la transmission ».

Face à ce constat, JA44 a mis au point la formation PTC (projet de transmission collectif) destinée à mieux accompagner les cédants dans leur démarche. Organisée avec la chambre d’agriculture et financée par Vivea, cette formation est actuellement suivie par un premier groupe de huit agriculteurs, âgés de 55 ans et plus. Elle s’étale sur quatre jours, sur une période de trois mois, de décembre 2017 à la fin de février 2018, « afin de bien faire mûrir la réflexion entre chaque session ».

Alexis Roptin, de JA44, est intervenu lors de la session annuelle RGA 2018, organisé à Sète, du 30 janvier au 1er février 2018, sur le thème de la transmission. © R. Aries/GFA

Le groupe est suivi par un conseiller en installation et un conseiller en transmission de la chambre d’agriculture. Par ailleurs, plusieurs experts de la transmission, comme la MSA, les banques, des fiscalistes, les syndicats, la Safer… sont intervenus ou interviendront durant ces quatre jours. Un rendez-vous individuel est prévu à la fin de la troisième journée.

Les 55 ans et plus

« Aujourd’hui, la formation concerne les 55 ans et plus, inscrits au Répertoire départ installation. Notre volonté est de parvenir à sensibiliser 5 à 10 ans avant le départ à la retraite. » Un autre groupe est déjà programmé.

Le nouveau dispositif à la transmission en passe d’être expérimenté dans deux régions pilotes par JA pourrait s’appuyer sur ce type de formation, confirme Pierre-Marie Vouillot, responsable de l’installation au sein de JA. En attendant, JA44 réfléchit déjà à une autre formation consacrée cette fois-ci aux transmissions en recherche d’associés.

Rosanne Aries