« Au vu de la situation exceptionnelle — urgence agricole et alimentaire, climatique, démocratique et sociale — la Confédération paysanne apporte son soutien à la démarche de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), la plus à même d’offrir des perspectives de nouveaux droits sociaux et paysans et de mettre en œuvre la transition agroécologique », a annoncé le syndicat dans un communiqué du 12 mai 2022.

Ce mouvement politique regroupant insoumis, socialistes, écologistes et communistes a été lancé officiellement le 7 mai 2022 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis)

« Il ne s’agit pas d’un soutien aux partis »

La déclaration de la Confédération paysanne intervient exactement un mois avant le premier tour des élections législatives. « Il ne s’agit pas d’un soutien aux partis qui composent cette union. L’indépendance de notre syndicat et sa stratégie demeurent intactes », a-t-elle tout de fois prévenu.

Au lendemain des élections législatives, le syndicat annonce qu’il défendra auprès des prochains députés élus et du ministre de l’Agriculture « un projet de développement de l’agriculture paysanne [qui] se doit d’installer massivement des paysans, de leur garantir un revenu juste, au-dessus de leurs coûts de production, de revaloriser leurs retraites et de construire une démocratie alimentaire autour d’une sécurité sociale de l’alimentation ».

« C’est de cette façon que nous comptons notamment gagner le maintien de l’élevage plein air et imposer la fin des mégabassines », conclut la Conf’.

Alexis Marcotte