C’est un outil qui devrait ravir les experts-comptables, les notaires, les avocats et les juristes qui conseillent au quotidien les agriculteurs dans la gestion de leur ferme. La plateforme juridique spécialisée dans le secteur rural et agricole, Agridroit, a été présentée le 15 juin 2021 par le GIE du même nom (1), propriétaire du site, et l’éditeur d’informations juridiques LexisNexis, partenaire du projet.

De l’actualité et des contenus pratiques

Agridroit a pour vocation de regrouper sur un seul site l’ensemble des ressources juridiques sur les thèmes de l’entreprise agricole, de l’espace rural et des marchés. Un fil quotidien d’actualité, un hebdomadaire juridique et fiscal, une newsletter bimensuelle et trois revues éditées par LexisNexis (Revue de droit rural, Revue environnement et Construction urbanisme) sont proposés pour suivre l’actualité.

Le site a aussi pour vocation de proposer des contenus pratiques exclusifs. Plus de 200 fiches pratiques et plus de 400 modèles d’actes sont notamment répertoriés. S’y ajoute également un accès à des codes commentés et aux quatre jurisclasseurs « Droit rural », « Baux ruraux », « Environnement » et « Concurrence consommation » de LexisNexis.

Un test gratuit de quinze jours

Il est possible de tester la plate-forme durant quinze jours en demandant un accès sur la page d’accueil du site. Le service est facturé 1 500 € aux adhérents du GIE Agridroit et 3 000 € à ceux qui ne le sont pas. Les enseignants et leurs étudiants peuvent également y souscrire.

L’outil est amené à « monter en puissance » au fil des semaines et des prochains mois, selon Jean-Baptiste Millard, administrateur du GIE Agridroit. Plus de 400 fiches pratiques sont attendues à terme et des nouveaux contenus sous forme de vidéos et d’analyse de projets et de propositions de loi en cours d’élaboration devraient aussi faire leur apparition.

(1) Le GIE Agridroit compte six membres : le think-tank Agridées, Agrinot, Avocagri, la Fédération des centres de gestion agréés agricoles, l’Union nationale des experts-comptables agricoles et la société Les Rhizomes du droit dont le gérant est le professeur d’université Hubert Bosse-Platière.

Alexis Marcotte