4 577 dotations au jeune agriculteur (DJA) ont été versées en 2017, soit 20 % de plus qu’en 2015, selon la FNSEA et JA. Cette aide financière est octroyée aux jeunes qui ambitionnent de devenir agriculteur et qui suivent un parcours à l’installation, ponctué de stages, d’un accompagnement « personnalisé » et d’une étude économique de faisabilité de son projet.

Un dispositif réformé régulièrement

Pour les deux syndicats, cette tendance est « le fruit du travail mené par JA afin de renforcer l’efficacité du dispositif d’accompagnement humain et financier, en l’adaptant au projet professionnel et de vie de chaque jeune agriculteur ». Le dispositif de l’installation aidée a en effet été réformé en 2015 et en 2017, avec notamment une revalorisation de la DJA.

Parfois décrié pour sa durée et sa lourdeur administrative, le parcours à l’installation semble porter ses fruits. « 98 % des jeunes accompagnés sont toujours en activité cinq ans après leur installation », selon la FNSEA et JA, qui rappellent que l’accompagnement est primordial avant de se lancer dans l’aventure d’exploitant agricole. « Devenir agriculteur ne s’improvise pas ! »

B. Quantinet