C’est Emmanuel Macron qui, le premier, en a fait part : la mise en place de prêts d’honneur, comme un coup de pouce financier pour tous les nouveaux installés. Interpellé le 7 juin 2017 sur le sujet par le président de JA, Jérémy Decerle, lors du congrès annuel du syndicat, Jacques Mézard a indiqué à avoir à cœur de mettre en œuvre les priorités présidentielles développées dans le cadre de la campagne. En particulier, celle relative aux prêts d’honneur.

« Compléter la palette des outils »

« Ils viendront compléter la palette des outils pour les jeunes agriculteurs. Mes services y travaillent actuellement et je vous assure que c’est un dossier que je vais suivre de près », a-t-il expliqué avant de préciser vouloir faire du renouvellement des générations l’une de ses priorités.

« Plus de 50 % des agriculteurs dans ce pays pourront prétendre à la retraite d’ici à une dizaine d’années et cela nécessite qu’on s’y penche fortement », lui a rappelé le président de JA.

Rosanne Aries