Alors que trois chefs d’exploitation sur quatre ont plus de 65 ans dans l’Union européenne, la question du renouvellement des générations agricoles est un enjeu majeur. La Commission européenne a dressé le bilan de l’efficacité des instruments de la Pac en faveur du renouvellement des générations agricoles.

Des points à améliorer

La Commission note que les mesures de renouvellement des générations agricoles de la Pac améliorent les performances et la résilience des exploitations agricoles mais n’encouragent pas la succession de ces dernières. « Ces mesures de la Pac ne sont pas bien adaptées aux transferts d’exploitations hors du cadre familial », souligne le rapport.

Alors que l’accès au foncier et aux capitaux est l’un des principaux freins à l’installation, la Commission note que les soutiens à l’investissement versés les premières années aux jeunes installés ne permettent pas tout à fait de lever ces obstacles. De plus, le soutien au revenu de la Pac versé dans certains pays peut même inciter les cédants à continuer leur activité pour compenser la faiblesse de leur retraite.

Des pistes de réflexion

Pour lever le frein à l’accès au foncier et aux capitaux, le rapport suggère « des changements afin d’améliorer la cohérence des politiques nationales juridiques, sociales et budgétaires avec les objectifs de la Pac en termes de renouvellement des générations ».

La Commission européenne prône aussi une meilleure cohérence des politiques européenne et nationale pour que puissent être utilisés de façon complémentaire des outils économiques et fiscaux en faveur du renouvellement générationnel.

Des mesures globalement positives

Dans son rapport, Bruxelles juge que les mesures de la Pac en faveur du renouvellement des générations agricoles sont généralement positives. Néanmoins, cette tendance est à nuancer en fonction des secteurs géographiques, notamment là où les services de base et infrastructures n’existent pas. La Pac ne constitue pas l’unique facteur influençant le nombre de nouveaux installés.

Dans tous les cas, l’efficience de ces mesures reste indissociable d’un environnement socioculturel et économique incitatif vis-à-vis de l’installation agricole.

Alessandra Gambarini