Faisant suite aux inondations, la Région Île-de-France va débloquer un plan d’aides d’urgences à hauteur de 5 millions d’euros. Dans un communiqué du jeudi 16 juin 2016, elle détaille la répartition de ces aides. Le secteur agricole se voit attribuer une enveloppe de 1 million d’euros.

La Région précise que « les secteurs du maraîchage, de l’horticulture et de l’élevage ont été les plus impactés ». Les aides serviront notamment à « soutenir les éleveurs confrontés à de grandes difficultés pour nourrir leur bétail, en faisant venir du fourrage d’autres régions et en participant à la prise en charge du transport ».

Bilan en septembre pour les grandes cultures

Concernant le secteur céréalier, « Valérie Pécresse et les représentants agricoles sont convenus de faire le bilan de la campagne céréalière dans le cadre de la conférence régionale agricole que la présidente réunira au début de septembre », précise le communiqué.

Un million d’euros est aussi accordé aux communes touchées par les inondations, sous forme d’avances remboursables. Cette aide est destinée à « l’achat d’équipements de gestion de crise tels que des pompes, groupes électrogènes ou tractopelles ainsi que des travaux de sécurisation ou de mise hors d’eau des bâtiments et équipements publics ».