Alors que le député Frédéric Descrozaille vient de rendre son rapport sur la gestion des risques agricoles au ministre de l’Agriculture, la FNSEA et JA « saluent l’ambition des propositions » alors que l’épisode de gel récent a montré « l’incohérence des actuels dispositifs ».

> À lire aussi : Assurance et calamités, voilà les pistes de la réforme de la gestion des risques (22/04/2021)

La nécessaire intervention de l’État

Dans son rapport, le député souligne l’intervention de la solidarité nationale et de l’État pour la prise en charge de certains risques de grande ampleur. Une idée qui séduit chez JA et FNSEA, pour lesquels « les agriculteurs ne pourront en aucun cas faire face, seuls, à l’enjeu du changement climatique ».

Les syndicats rappellent également l’importance donnée à la politique de prévention des risques agricoles. L’ouverture du chantier sur la gestion de l’eau « s’inscrit pleinement dans les objectifs de la profession agricole », écrivent-ils.

L’heure est aux décisions

FNSEA et JA appellent maintenant à la concertation et aux prises de décision. Des arbitrages sur le niveau de déclenchement et d’indemnisation du nouveau de calamités agricoles sont attendus.

Alessandra Gambarini